Lancement du Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction (PAEF)

La Commission de la construction du Québec (CCQ) a procédé au lancement le 23 mars 2015 du nouveau Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction (PAEF) 2015-2024 dont la première phase s’échelonne de 2015 à 2018.  

Ce programme propose une série de mesures concrètes et rigoureuses afin d’accroître le nombre et la proportion de travailleuses actives sur les chantiers de construction. Il touche à la fois les secteurs de la formation et de l’emploi. Son succès repose sur la participation et l’engagement de toutes les parties prenantes, soit la CCQ, les associations patronales et syndicales, les employeurs, leurs représentants et les équipes de travail ainsi que plus d’une dizaine de ministères et d’organismes publics, des centres de formation professionnelle et une association paritaire.

L’objectif recherché est que tous les intervenants contribuent à faire évoluer la culture et les comportements sur les chantiers, offrant ainsi des milieux de travail plus inclusifs, sécuritaires et respectueux des droits de la personne, ce qui devrait se traduire par une augmentation du nombre de femmes sur les chantiers.

 

Cible à atteindre

La première phase fixe une cible ambitieuse, soit d’atteindre d’ici 2018 une proportion de 3 % de femmes qui travaillent activement dans l’industrie de la construction. Cette cible correspond à la moyenne canadienne et a fait consensus auprès des différents acteurs. Elle sera réévaluée pour les phases subséquentes.

Il s’agit toutefois d’une cible globale. Des cibles particulières sont définies pour chacun des métiers. Pour ceux de la mécanique du bâtiment, cette cible varie de 1 à 3 %. 

 

CIBLES POUR LA PHASE 2015-2018

 

 

Engagement de la CMMTQ dans le programme

Dans le contexte du PAEF 2015-2024, les associations patronales et syndicales se sont toutes engagées à mettre en œuvre leur propre plan d’action afin de soutenir les objectifs du programme et d’accroître la présence des femmes sur les chantiers. Ainsi, la CMMTQ s’est engagée dans un premier temps à :

  1. Promouvoir l’accès et le maintien des femmes dans l’industrie auprès des membres et de l’industrie en général.
  2. Faire adopter un plan d’action spécifique par le conseil d’administration, qui le mettra en œuvre et en fera le suivi auprès des membres.
  3. Adopter un code d’éthique, idéalement en collaboration avec les autres associations patronales, et en faire la promotion auprès des membres et de leurs employées et employés.
  4. Accompagner les membres pour soutenir l’intégration et le maintien des femmes dans leur entreprise, notamment en offrant le cours Sensibilisation à l'intégration des femmes au sein d'une équipe de travail et en proposant des outils qu’ils pourront adapter à leur entreprise.
  5. Identifier chez les membres des modèles et des pratiques exemplaires d’intégration et de maintien des femmes et en faire la promotion.

C’est dans cet esprit que vous verrez apparaître au cours des prochains mois divers éléments en lien avec ces engagements. L’accès et le maintien des femmes dans l’industrie de la construction représentent toutefois un grand défi puisque plusieurs obstacles sont à franchir, notamment que le système scolaire soit en mesure de rendre disponibles des diplômées dans les métiers de la mécanique du bâtiment.

 

 

Juin 2017

D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30