Santé et sécurité du travail | Attention au coup de chaleur !

Article publié le 30 mai 2022

 

Il est important de se protéger du soleil et de la chaleur. Par temps très chaud, le risque d’être victime d’un coup de chaleur est bien réel et ne doit pas être pris à la légère.

Selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), 143 travailleurs ont été victimes d’un malaise lié à un coup de chaleur entre 2015 et 2019. Une température ambiante et un taux d’humidité élevés, le travail en plein soleil, le port de vêtements sombres et inadéquats, des tâches exigeantes faites sans périodes de repos, un manque d’hydratation adéquat et un manque d’acclimatation à la chaleur sont tous des facteurs de risque de coup de chaleur.

Mesures préventives

Dans ces conditions, l’employeur doit mettre en place des mesures préventives pour fournir à ses travailleurs des conditions sécuritaires, surtout lors de vagues de chaleur. Ceux-ci doivent appliquer ces mesures et porter une attention particulière à leur état général et à celui de leurs collègues.

Une enquête de la CNESST, à la suite du décès d’un travailleur de la construction par insolation, a déterminé qu’il aurait dû boire plus d’eau et prendre plus de pauses. « Si l’on ne boit qu’à la sensation de la soif, on peut réabsorber environ 60 % seulement de l’eau dont nous avons besoin. Il était donc en déficit d’hydratation », affirme Pierre C. Dessureault, expert en contrainte thermique de la CNESST.

Lorsqu’il fait chaud, il est recommandé aux travailleurs de s’hydrater dès le début de la journée, avant même d’avoir soif, et de boire de petites quantités d’eau fréquemment, plutôt que de prendre une grande quantité pour compenser la perte déjà subie. Il faut boire au minimum un verre d’eau toutes les 20 minutes, même si la soif n’est pas ressentie. De plus, les premiers jours où les travailleurs sont exposés à des températures élevées sont plus critiques puisque le corps doit s’acclimater à ces conditions.

Agir rapidement et efficacement

Lorsqu’un coup de chaleur se produit, il faut sans délai :

  • alerter les premiers secours : les secouristes en milieu de travail et le service 911;
  • transporter le travailleur à l’ombre ou dans un endroit frais et lui enlever ses vêtements;
  • asperger son corps d’eau;
  • faire le plus de ventilation possible;
  • donner de l’eau fraîche au travailleur en petites quantités s’il est conscient et lucide.

Pour aider les employeurs, la CNESST a préparé une fiche qui rappelle les principaux signes et symptômes d’un coup de chaleur et propose une série de mesures à appliquer selon le niveau de risque évalué.

Pour plus d’information sur les coups de chaleur, consultez le site Web de la CNESST.

 

Octobre 2022

D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31