Planifier son transfert : un enjeu majeur pour la pérennité de l’entreprise

Article publié le 5 juillet 2021

 

D’ici 10 ans, ce sont 38 000 entrepreneurs qui céderont leurs entreprises, mais seulement 21 000 repreneurs se disent prêts à reprendre le flambeau. Cela représenterait des pertes brutes estimées à 8,2 milliards de dollars de PIB et 80 000 emplois.

Pas moins de 60 % de ces entrepreneurs n’ont pas de plan de relève. Parmi ceux qui en ont un, 50 % n’ont pas identifié de repreneur. Pour les entrepreneurs, il s’agit d’une belle opportunité de reprendre une entreprise existante. En effet, la reprise d’entreprise offre de nombreux avantages comme une clientèle fidèle et une notoriété établie; des employés clés, de l’équipement, des fournisseurs, une trésorerie et des systèmes déjà en place; la présence et le soutien du cédant (mentor pour le transfert de connaissances); permettant un taux de survie de l’entreprise plus élevé.

Le transfert d’entreprise est un processus long et complexe qui se planifie et implique différents acteurs, mais c’est avant tout un défi incontournable pour la pérennité d’une entreprise et la sauvegarde des emplois au Québec.

À tort, il arrive fréquemment que le transfert d’entreprise soit perçu comme étant uniquement une transaction financière, alors qu’il s’agit d’une véritable transmission des avoirs, du pouvoir et des savoirs. Il ne s’agit pas seulement de transférer des actifs et de déterminer le prochain dirigeant. Il faut aussi prendre bien soin de transférer la recette du succès de l’entreprise, afin de permettre au repreneur de poursuivre les activités.

Les enjeux d’un transfert d’entreprise ne se situent pas seulement au plan transactionnel, mais aussi aux points de vue humain et stratégique. Une bonne planification, en se donnant du temps, permettra d’augmenter les chances de succès du projet de transfert.

La manière dont le processus de transfert se déroule est donc déterminante pour l’avenir de l’entreprise.

Voici 5 conseils pour réussir votre transfert ou reprise d’entreprise :

  1. Communiquez, écoutez et exprimez clairement vos objectifs et vos attentes aux différentes parties prenantes : établir un comité de transfert ou un conseil de famille.
  2. Dresser le portrait de la situation de l’entreprise : établir un diagnostic financier et organisationnel.
  3. Définir les paramètres de la transaction : évaluer la valeur de l’entreprise, choisir le mode de cession et orienter le montage financier du transfert.
  4. Construire une relation positive entre le cédant et le repreneur : rechercher et identifier la relève, évaluer ses qualités entrepreneuriales, soutenir son intégration à l’entreprise et développer ses compétences pendant la période de cogestion.
  5. Bâtir la performance future de l’entreprise : actualiser le plan d’affaires et les orientations stratégiques avec le repreneur, finaliser le transfert des avoirs (actifs de l’entreprise), du pouvoir (leadership du repreneur) et du savoir (la recette du succès).
Source : https://ctequebec.com/blogue/5-conseils-transfert-entreprise/

Octobre 2021

D L M M J V S
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31