La CMMTQ participe à un forum sur la construction pour expliquer les enjeux des délais de paiement

 

Un forum stratégique sur la construction et les infrastructures a eu lieu le lundi 23 novembre dernier, dans le cadre du mouvement économique Relançons Montréal, mis en œuvre par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

À cette occasion, le directeur général adjoint de la CMMTQ, Me Steve Boulanger, a participé à une tribune qui abordait le thème Favoriser l’efficience dans la réalisation des projets de construction. Son allocution a porté sur les délais de paiement, une problématique d’envergure vécue par l’ensemble des entrepreneurs. Il a insisté sur le fait que des mesures d’accélération de paiement sont plus importantes que jamais dans le contexte actuel. Elles sont nécessaires afin de favoriser la reprise économique tant souhaitée qui offre des garanties de prévisibilité, de durabilité et d’efficience.

En quelques mots, les enjeux de développement « pré-COVID » déterminés pour notre secteur sont les suivants : accès à la main-d’œuvre, lacunes dans le processus d’approvisionnement des contrats publics, retards de paiement, adoption de nouvelles technologies et transition vers une construction durable. À ceux-ci s’en ajoutent d’autres pour s’adapter à la nouvelle réalité pandémique.

Lors de l’événement, un plan d’action a été présenté, lequel n’est pas encore public. Ce plan propose plusieurs recommandations pour que le secteur de la construction puisse se positionner comme moteur de la relance économique.

  1. Saisir les opportunités générées pour le secteur de la construction et des infrastructures dans les plans de relance.
  2. Investir dans les technologies, les pratiques innovantes et durables.
  3. Miser sur le secteur de la construction et des infrastructures pour soutenir la relance de l’économie montréalaise et québécoise.
  4. Alléger et accélérer les processus administratifs pour améliorer l’environnement d’affaires des entreprises du secteur (c’est à ce moment que nous avons proposé d’instaurer des mesures pour réduire les délais de paiement dans l’industrie, en collaboration avec les membres du secteur).
  5. S’inspirer des meilleures pratiques afin de revoir les modèles d’affaires des projets majeurs d’infrastructure publique.
  6. Éviter d’alourdir la réglementation dans un contexte de ralentissement économique et de forte incertitude.
  7. Continuer à investir dans l’acquisition de talents et la venue de main-d’œuvre en construction et soutenir ces initiatives.
  8. Mettre le développement durable au cœur de la relance.
  9. Utiliser le plein potentiel des marchés publics.

La CMMTQ est d’accord avec ces recommandations et souhaite que des actions concrètes soient mises en marche pour les réaliser au profit de l’industrie.

Tout n’est pas acquis en ce qui concerne la relance du secteur

En marge de cet événement, la CMMTQ et les acteurs de l’industrie, réunis au sein du Forum d’initiatives stratégiques dans l’industrie de la construction (FISIC), ont rappelé, par voie de communiqué, que tout n’est pas acquis en ce qui concerne la relance du secteur. Ils ont ciblé des irritants qui pourraient nuire aux efforts de relance tout en proposant des solutions à court terme au sujet de trois enjeux : les délais de paiement, le manque de main-d’œuvre et la lourdeur administrative. Consultez le communiqué >>

Mars 2021

D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31