Éthique et professionnalisme 

Tout membre de la CMMTQ doit respecter les obligations et remplir les devoirs suivants. Le maître mécanicien en tuyauterie doit :

 

Envers le public

  1. tenir compte des conséquences possibles de ses travaux sur la vie, la santé, la sécurité ou la propriété de toute personne et doit en tout temps respecter les normes et les règles de l’art applicables à son métier;

  2. lorsqu’il considère que des travaux sont dangereux pour la vie, la santé, la sécurité ou la propriété de toute personne, informer les personnes responsables de ces travaux;

  3. exprimer son avis sur des questions ayant trait à son métier seulement si cet avis est basé sur des connaissances suffisantes et sur d’honnêtes convictions;

  4. se tenir au fait de tout développement dans son métier, condition essentielle pour l’exercer avec compétence et bien servir le public.

 

Envers le client

  1. avant d’accepter un contrat, tenir compte des limites de ses connaissances et de ses aptitudes ainsi que des moyens dont il dispose pour l’exécuter;

  2. s’abstenir d’exercer son métier dans des conditions ou des circonstances susceptibles de compromettre la qualité de ses services;

  3. remplir ses obligations professionnelles avec intégrité et bonne foi;

  4. faire preuve d’une disponibilité et d’une diligence raisonnables dans l’exercice de son métier;

  5. avant la conclusion d’un contrat ou le début des travaux, remplir son devoir d’information en s’assurant de fournir à son client, dans la mesure où les circonstances le permettent, toute information utile relativement à la nature de la tâche qu’il s’engage à effectuer ainsi qu’aux biens et au temps nécessaires à cette fin; il doit notamment, dès que possible, informer son client de l'ampleur, des modalités et du coût éventuel et prévisible des travaux que ce dernier lui a confiés et obtenir son accord à ce sujet; (pour en savoir plus à ce sujet, consultez la fiche juridique no 12 – L’obligation d’information de l’entrepreneur)

  6. apporter un soin raisonnable aux biens de son client;

  7. rendre compte de ses travaux lorsque son client le requiert;

  8. fournir à son client toutes les explications nécessaires à la compréhension de sa facturation;

  9. viser, dans l’exercice de son métier, à faire un profit raisonnable avec des prix justifiés par les circonstances.

 

Envers la profession et la Corporation

  1. contribuer au développement de son métier, notamment par l’échange de ses connaissances et de son expérience avec ses confrères;

  2. faire preuve d’intégrité envers ses salariés, ses confrères et les divers intervenants de l’industrie;

  3. s’il considère qu’un confrère s’est rendu coupable d’un acte dérogatoire, soumettre le cas à l’attention de la Corporation;

  4. dans la mesure de ses possibilités, participer aux activités de la Corporation.

 

Ces règles forment en quelque sorte le code d'éthique du maître mécanicien en tuyauterie. Une grande importance doit y être accordée.

Le texte réglementaire précise d'ailleurs avec beaucoup de justesse que la Corporation se doit d'augmenter la compétence et l'habileté de ses membres en vue d'assurer au public une plus grande sécurité et une meilleure protection au point de vue de l'hygiène et de la santé, et que cet objectif ne saurait être atteint que si le souci constant de l'intégrité du membre dans l'exécution de son travail est joint à sa compétence professionnelle.

D'une part, le public est rassuré de faire affaire avec des entrepreneurs qui se sont donné des règles de conduite claires dont le respect est assuré par un comité de discipline. Le professionnalisme des maîtres mécaniciens en tuyauterie est ainsi mis en valeur.

D'autre part, les membres ont tout avantage à se servir du code d'éthique comme d’un guide de bonne conduite les éclairant dans la gestion de leur entreprise. Il s'agit d'un gage de réussite et de reconnaissance de la part de la clientèle, des pairs, de l'industrie, ainsi que du public en général.

Le maître mécanicien en tuyauterie doit également s'abstenir de poser certains actes dérogatoires.

 

 

 

 

 

Avril 2014

D L M M J V S
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30