Retour

 

Le 6 novembre 2017

L’industrie de la construction agit contre le harcèlement à caractère sexuel

La Commission de la construction du Québec (CCQ) et tous les partenaires de l’industrie de la construction s’unissent pour combattre les inconduites, le harcèlement et l’intimidation à caractère sexuel sur les chantiers de construction.

Les personnes qui sont aux prises avec ces problématiques ne savent souvent pas à quelle porte cogner pour obtenir des réponses à leurs questions ou des réparations pour les torts qui leur ont été causés. Afin de les orienter vers les bonnes ressources, une ligne spéciale, la Ligne relais-construction 1 844 374-4149 a été mise en place pour faire le relais entre toutes les organisations et dirigera les personnes au bon endroit.

 

Il existe plusieurs recours pour une victime d’inconduites, de harcèlement ou d’intimidation à caractère sexuel sur les chantiers de construction. Il est difficile de s’y retrouver et il peut sembler épuisant d’entamer toutes ces procédures sans aide. Grâce à cette ligne d’information et de référence, les employeurs et les travailleurs manifestant le besoin de soutien pourront être référés aux associations patronales ou syndicales.

De plus, la CCQ met en place une équipe multidisciplinaire spécialisée afin de mener les personnes vers les bons relais, au sein de la CCQ, des associations patronales et syndicales, ou encore de certains organismes gouvernementaux. Les personnes qui font appel à la ligne de référence pourraient avoir aussi besoin d’aide psychologique. La CCQ a convenu d’ententes en ce sens avec plusieurs organismes qui offrent ces services.

La CMMTQ est un des partenaires qui appuie cette initiative et en profite pour rappeler que les employeurs ont des obligations légales face à ce phénomène. De l’information sera disponible sous peu dans ses publications ainsi que sur son site web et son Service juridique est en mesure de répondre aux membres qui ont des questions à ce sujet.